Histoire de Melissa

Malgré son handicap, Melissa s'épanouit et est protégée des menaces environnementales qui pèsent sur sa vie.

Melissa : Malgré son handicap, elle s'épanouit et est protégée des menaces environnementales qui pèsent sur sa vie.

"Elle est adorable", dit une camarade de classe. "Elle est gentille", dit un autre. "Elle nous amuse", crie une autre fille parmi une foule d'enfants. Ils sont tous dans la cour de l'école et jouent avec Melissa Niyoyitungira, une fillette de 10 ans vivant avec un handicap.

Nous sommes à l'école primaire de Buterere, près de la grande décharge de la ville de Bujumbura, la capitale économique du Burundi. Melissa vient seulement d'entrer à l'école parce que sa mère, Noëlla NDUWIMANA, divorcée, l'a inscrite tardivement. 

Déjà en troisième année, Melissa est très intelligente ; en très peu de temps, elle est devenue très populaire parmi ses camarades de classe.

Melissa vit dans le quartier de Mugaruro à Buterere, un des quartiers les plus pauvres de la ville. 8% des habitants y gagnent leur vie, soit en fouillant dans les décharges, soit en mendiant. La moitié de ces malheureux sont des enfants, souvent envoyés par leurs parents pour fouiller la décharge à la recherche d'objets réutilisables et de nourriture.

"Ma grand-mère, ma mère et moi vivions des restes de nourriture que nous trouvions dans la décharge", explique Melissa. Elle est originaire de la communauté Batwa, un groupe très marginalisé au sein de la population burundaise. La mère de Melissa, qui a trois autres enfants, avait l'habitude d'envoyer ses enfants dans les rues à la recherche de nourriture ou d'argent.

Melissa, qui est l'aînée, a eu une vie difficile. Elle fouillait la décharge avec sa mère, dans l'espoir de trouver des restes de nourriture, ou allait en ville pour essayer de voler des choses qu'elle pouvait ramener à la maison pour nourrir ses frères et sœurs. Son handicap aggravait encore ses souffrances.  Jeune fille, elle était exposée à tout, au vol, au viol, à la prison et à toutes les conséquences d'éventuels abus. 

Tout a changé en février 2020 lorsque sa mère, Noëlla NDUWIMANA, a été enrôlée par United for Children Burundi bw'uno Munsi (UCBUM) comme bénéficiaire du projet "TURASHOBOYE". Avec d'autres mères de famille, elle a pu s’inscrire dans un groupe de solidarité suivre une formation afin de pouvoir démarrer une activité génératrice de revenus. Elle a ainsi commencé à faire du petit commerce de divers produits alimentaires dans son quartier résidentiel.

"Je suis fière de ma mère. C'est grâce à elle que je suis à l'école", confie Melissa. En effet, Noëlla a réussi à améliorer sa situation socio-économique et la vie de ses enfants. Melissa et sa sœur sont à l'école tandis que Noëlla, leur mère, est devenue animatrice communautaire : elle est maintenant intervenante dans son quartier, et elle aide d'autres familles à comprendre les effets néfastes de la décharge sur la santé et la vie de leurs enfants.

Aujourd'hui, Melissa n'a plus à se soucier de payer ses frais de scolarité ou d'avoir de quoi manger quand elle rentre de l'école. C'est une élève bien acceptée par les autres malgré son handicap, qui s'épanouit et qui est protégée des menaces environnementales qui pèsent sur sa vie.

Grâce à l’appui financier du Comité Français pour l’UNICEF et au partenariat de l'UNICEF avec une ONG locale basée à Buterere appelée "United for Children Burundi bw'uno Munsi (UCBUM)" pour la mise en œuvre du projet TURASHOBOYE, Melissa, fille de Noëlla, fait partie des 12 388 bénéficiaires indirects du projet dont les conditions de vie se sont considérablement améliorées.

Écrit par
Auteur/Auteure
Jean Sacha Barikumutima
Communication Consultant
UNICEF
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance